Service client & paiement sécurisé
Conseils pharmaciens et cryptage des données
Origine certifiée
E-Pharmacies contrôlées & agréées par les Autorités européennes
Transparence et prix compétitifs
Ordonnance médicale gratuite & promotions
Livraison rapide & discrète
Options express, chrono ou Colissimo

Attention, zones sensibles!

zones chaudes

Certains et certaines seront certainement surpris d’apprendre que le  corps masculin possède également des zones érogènes particulières, qui-lorsqu'elles sont stimulées peuvent provoquer des orgasmes plus puissants et améliorer considérablement leur vie sexuelle. 

Le point F - le frein

Le frein est la zone où le gland rejoint la tige située sous le pénis, juste en dessous du gland. Sa concentration en terminaisons nerveuses est souvent comparée à celle du clitoris. La stimulation de cette zone peut donc entrainer des orgasmes plus intense, notamment lorsqu’elle est associée à la base (moins sensible) du pénis. 

La plante des pieds

Les hommes ont une concentration relativement plus importante de terminaisons nerveuses dans la plante des pieds que les femmes. Cette zone, souvent délaissée pendant les rapports sexuels, présente en effet un point d'acupression à environ un tiers du troisième orteil, juste en face de la voûte plantaire au centre du pied. En appuyant sur ce point, la partenaire peut stimuler la circulation sanguine dans tout le corps, et ainsi faciliter l’érection

Les préliminaires peuvent donc inclure un massage des pieds, à l’aide d’une serviette chaude qui permettra de les réchauffer. 

Le point P - la prostate

La prostate masculine, qui se trouve en moyenne aux trois quarts d’un doigt dans l'anus et ressemble à une noix à la base du pénis, est un foyer de terminaisons nerveuses. Il est d’ailleurs régulièrement comparé au point G féminin. Masser doucement cette zone peut ainsi provoquer un puissant orgasme. Néanmoins, de nombreux hommes sont réticents à l’idée de laisser leur partenaire explorer cette zone. Mieux vaut donc en parler au préalable afin d’éviter les mauvaises surprises, mais aussi pour ne pas qu’il se braque. 

Le pouce

La bonne nouvelle est que ce quatrième point G est nettement moins difficile à trouver que le précédent. Beaucoup d’hommes ont en effet tendance à se concentrer sur leurs organes génitaux. Mais en développant leur capacité à ressentir des émotions érotiques sur tout leur corps, cela peut leur ouvrir un monde de possibilités infinies. 

Le pouce est en réalité une zone très érogène pour de nombreux hommes. Sucer le pouce d'un homme peut évoquer le fait de stimuler une autre partie de leur corps et ainsi augmenter l’excitation.  Une bonne idée consiste donc à commencer les préliminaires en le regardant dans les yeux quand vous l'embrassez, puis sucez son pouce en guise de promesse sur la suite des hostilités. 

Le repli fessier

Cette zone entre le haut de sa cuisse et ses fesses est un véritable point sensible. Ce qui explique que certains hommes aiment être fessés. Pour stimuler le repli fessier, la meilleure chose à faire est donc d’utiliser sa main pour le caresser, ou passer ses ongles sur la zone avant de lui donner une petite fessée. Elle peut aussi être embrassée avant de passer à l’intérieur des cuisses. 

Le sacrum

Le sacrum est l'os triangulaire situé à la base de l’épine dorsale, entre les hanches (le meilleur point de repère est de se concentrer sur le bas du dos). Les nerfs dans le sacrum sont liés aux organes génitaux, les stimuler peut donc entrainer une hausse du désir sexuel et faciliter l’érection. Selon certaines études, cela pourrait même provoquer l’orgasme. 

Pour atteindre le sacrum, l’homme doit s’allonger sur le ventre et être massé en effectuant de légers mouvements le long de son sacrum. Cela stimulera non seulement les nerfs, mais déclenchera également le système nerveux parasympathique, ce qui est essentiel le détendre, et le conduire jusqu’à l’orgasme. 

Les mamelons

Là encore, il ne devrait y avoir aucune difficulté à trouver cette zone érogène masculine. Pour les stimuler, il suffit de commencer par caresser l’aréole et pincer doucement le mamelon avec ses doigts. Les mamelons peuvent aussi être léchés, sucés, ou même légèrement mordillés. Certains sex toys permettent de les pincer pour maintenir la circulation sanguine et augmenter la sensibilité dans cette zone.  La contraction des mamelons due au froid peut aussi augmenter les sensations. 

Le sac scrotal

Certaines personnes ont tendance à se concentrer sur le pénis, délaissant complètement les testicules. C’est en réalité une grave erreur car cette partie de l’organe génital masculin est aussi érogène et la stimuler peut augmenter la puissance de l’orgasme. Et en particulier le sac scrotal, qui est la peau lâche qui entoure les testicules. C’est cette partie qui sera la plus sensible aux stimulations. 

Attention cependant à se laisser guider par son partenaire concernant la pression à exercer. La chaleur peut également augmenter le plaisir et donner des orgasmes plus puissants.