Service client & paiement sécurisé
Conseils pharmaciens et cryptage des données
Origine certifiée
E-Pharmacies contrôlées & agréées par les Autorités européennes
Transparence et prix compétitifs
Ordonnance médicale gratuite & promotions
Livraison rapide & discrète
Options express, chrono ou Colissimo

Viagra : conclusions, 20 ans plus tard

conclusions sur viagra

Homosexuels, hétérosexuels, jeunes ou non, femmes et hommes etc. : tout le monde a déjà entendu parler du fameux viagra. La petite pilule magique est désormais entrée dans le paysage socio-culturel et tout le monde sait à quoi elle sert : combattre ce fléau qu’est l’impuissance. Néanmoins, ce médicament ayant fait gagner des milliards et des milliards de dollars à son concepteur Pfizer, n’était pas destiné à la base à s’occuper des soucis liés à l’érection. En effet, au commencement des années 1990, les différentes équipes de ce groupe américain travaillaient alors sur une nouvelle molécule. Il s’agissait du sildénafil, et il était alors destiné à l’angine de poitrine. Plus de 20 ans après sa création, quelles sont les conclusions?

Quelle est l'origine  du viagra?

Au commencement des années 1990, les équipes du groupe Pfizer ont testé un nouveau médicament afin de faire face aux angines de poitrine. Il s’agissait à l’époque du citrate de sildénafil. Or, ce fut un échec puisque ce produit ne calma pas les douleurs thoraciques. Cependant, le médicament engendra un effet totalement inattendu : une érection, optimisant la vie sexuelle. Ainsi, les laboratoires Pfizer ont tout simplement réorienté leurs recherches en direction de l’impuissance masculine. Il faut tout de même savoir que ce souci touche près d’un tiers des hommes âgés de quarante ans et plus. Traiter la « dysfonction érectile » était alors compliqué jusqu’à cette époque avec notamment la présence de traitements qui n’étaient pas pertinents comme par exemple des piqûres dans le pénis. C’est en 1998 que l’Agence américaine du médicament autorisa la mise en vente de ce nouveau traitement aux États-Unis.

150 000 ventes en 15 jours !

Le succès fut immédiat avec dès les premières semaines de vente 150 000 prescriptions aux États-Unis en seulement quinze petites journées ! Même chose sur le continent européen, où le produit arrive fin 1998. Les ventes de Viagra s’envolent et franchissent très vite la barre du milliard de dollars annuel. Cependant, il y a un bémol. Effectivement, de façon quasi-simultanée, le médicament arrive à la première place des produits les plus contrefaits. Une publicité de Pfizer est alors diffusée sur les écrans, le Viagra est présent partout:..

Le viagra : pour une meilleur érection mais pas pour retarder l’éjaculation !

Pour rappel, l’effet secondaire constaté à l’époque avec le citrate de sildénafil lors des tests destinés à soulager les angines de poitrine était une forte érection. Tous les volontaires de l’essai clinique avaient alors affirmé que leur vie sexuelle respective n’en était que meilleure. Avec un succès rapide et titanesque, on se rendit compte à l’époque que la demande de ces messieurs était conséquente. Simple à utiliser, le viagra a malheureusement été rapidement contrefait et proposé au marché noir là où il n’était pas vendu. Permettant à l’homme d’être rassuré par rapport à ses performances sexuelles, ce produit optimise l’érection et dure de trente à soixante minutes à la suite de la prise. Or, il faut prendre en compte qu’il ne permet pas de retarder l’éjaculation, comme le fera plus tard le tadalafil et la dapoxétine, deux principes actifs contenus notamment dans le Tadapox ou le Priligy. Dédramatisant la dysfonction érectile, l’apparition des médicaments génériques en 2013 sur le sol européen a rendu ce produit accessible à tous.

Et qu’en est-il plus récemment ?

Le viagra existe sur le continent européen depuis 2013 sous des formes génériques. Pour ce qui est des États-Unis, il a été testé en tant que dopant pour des sportifs en 2017. Or, la fameuse Agence mondiale antidopage ne le met pas sur le listing des médicaments interdits. En effet, le citrate de sildénafil n’a aucun effet dopant. Cependant, cela n’est pas totalement vrai puisqu’il en a un, en hautes altitudes.

Actuellement, il y a un équivalent féminin aussi pertinent que l’est le viagra sur le marché.  Il s’agit du Lovegra, la version féminine du Viagra, dont le sildénafil est également le principe actif. Par ailleurs, les stimulants sexuels se sont développés et existent désormais sous différentes formes et posologie. C'est le cas du Cialis par exemple, ou du Kamagra qui apportent quelques innovations au médicament mythique. 

Conclusion sur le viagra, plus de 20 après

L’apparition de la pillule magique sur le marché en 1998 a surtout réellement changé les mentalités par rapport aux soucis sexuels rencontrés par ces messieurs. En effet, désormais, ils avouent beaucoup plus facilement avoir rencontré des problèmes érectiles. Ainsi, ils sont aujourd’hui nettement moins craintifs dans l’optique de se servir un jour d’un médicament pouvant optimiser leur fonction sexuelle. Cependant, il faut avouer que le viagra n’est pas encore totalement entré dans les mœurs. En effet, moins d’un Français sur six a déjà eu recours à ce produit. Pourtant, ils sont nettement plus à avoir connu des soucis d’érection de façon récurrente. Comment expliquer ce faible passage à l’acte plus de vingt ans après la création du viagra ? Il est sans aucun doute la conséquence des différents freins d’ordre culturel, économique et psychologique. Outre cela, il faut aussi signaler que les Français relativisent beaucoup trop l’impact engendré par ces problèmes érectiles sur la sexualité. Malgré tout, le viagra s’inscrit actuellement dans un grand processus de médicalisation de la sexualité et il s’est en plus de vingt ans, nettement démocratisé.