Service client & paiement sécurisé
Conseils pharmaciens et cryptage des données
Origine certifiée
E-Pharmacies contrôlées & agréées par les Autorités européennes
Transparence et prix compétitifs
Ordonnance médicale gratuite & promotions
Livraison rapide & discrète
Options express, chrono ou Colissimo

Focus sur le pénis

tout sur le penis

Le pénis, ce grand inconnu. S'il demeure encore un mystère pour beaucoup, apprendre à le connaître permet des relations intimes plus épanouies. Taille, forme, sensibilité, découvrez nos 15 informations indispensables pour briller en société ! 

Concrètement, comment ça fonctionne ?

À l'inverse de certains mammifères tels que le chien ou le cheval, le pénis humain n'est pas constitué d'os mais de corps caverneux qui se gorgent de sang en quelques secondes au cours de l'érection. C'est le cerveau qui envoie aux artères les ordres de diriger le flux sanguin en direction des corps caverneux. Entouré d'une enveloppe délicate non extensible, le pénis se redresse lorsqu'il est plein. Le reste du temps, la circulation sanguine y est limitée pour permettre le repos.

Ce n'est pas la taille qui compte !

La taille, condition du plaisir ? Certainement pas ! Les zones les plus érogènes chez la femme étant situées à l'exérieur sur le clitoris ou à 2-3 cm à l'entrée du vagin, n'importe quel pénis pourrait faire l'affaire. Ce qui importe en réalité, c'est bien la dureté de la verge, la durée du rapport et la stimulation de l'imaginaire. Du côté de ces messieurs, le pénis reste anatomiquement le même quelle que soit sa taille et les sensations demeurent tout à fait identiques. 

Viagra online kaufen
★★★★★
★★★★★

Le Viagra est un médicament des laboratoires Pfizer Limited prescrit pour le traitement des troubles érectiles.

Cialis online kaufen
★★★★★
★★★★★

Le Cialis est un médicament des laboratoires pharmaceutiques Lilly Europe  prescrit pour le traitement des ...

Tadapox, Kombination aus Tadalfil und Dapoxetin
★★★★★
★★★★★

Tadapox est prescrit pour traiter l'éjaculation précoce et l'impuissance grâce à l'association du tadalafil et de la...

Des pénis de plus en plus petits

Soigneusement étudiée depuis quelques années, figurez-vous que la taille moyenne du sexe masculin aurait plutôt tendance à diminuer. Chaque génération serait ainsi plus courte que la précédente de quelques centimètres. En cause notamment, des changements environnementaux et la présence de pesticides de la nourriture que nous consommons. La moyenne actuelle est de 7 à 11 cm au repos, 12 à 16 cm en érection.

Les hommes sont-ils plutôt satisfaits de leur anatomie ?

Les avis sont mitigés. Il semblerait ainsi que près de la moitié des hommes soient insatisfaits de leur sexe. Certaines études ont révélé que 39 % d'entre eux jugeaient leur pénis trop petit et que 45 % souhaiteraient le faire agrandir s'ils en avaient la possibilité. À l'inverse, les partenaires s'estiment satisfaits de la taille à hauteur de 85 %. Pas de quoi s'alarmer donc !

Combien de fois un pénis est-il en érection chaque jour ?

En plein force de l'âge, la moyenne est d'environ 11 fois par jour et 5 fois au cours de la nuit. Une tendance qui diminue progressivement avec les années ou en cas de dysfonction érectile.

Le pénis n'est pas droit 

Votre sexe vous semble tordu ? Pas d'inquiétude ! Pratiquement tous les pénis ont des formes courbées. Une consultation médicale n'est envisageable que si vous constatez une accentuation de la courbure avec les années. Il s'agit peut-être de la maladie de Peyronie.

À l'origine, le pénis était un os

Des squelettes datant d'il y a 95 millions d'années montrent clairement un petit os rattaché à l'ensemble. S'il faisait à l'origine office de support pour permettre des actes sexuels prolongés, il a disparu au fil des évolutions du fait de la modification des comportements sexuels. Devenu monogame, l'homme n'aurait en effet plus l'utilité de relations sexuelles prolongées, selon les chercheurs.

À l'origine, le pénis était un clitoris

Dans son ouvrage Le Bidule de Dieu : une histoire du pénis paru en 2013, le journaliste Tom Hickman explique que « chaque pénis dans l'utérus a d'abord été un clitoris avant d'être affecté par les hormones responsables du développement du sexe ». Et si on assumait sa part de féminité ?

À quel point le pénis est-il sensible ?

Ce sont environ 4000 nerfs qui sont répartis sur les organes génitaux masculins. De nombreuses terminaisons nerveuses pour une vaste zone de plaisir, dépassée seulement par le clitoris et ses 8000 nerfs !

Un organe de second choix

Là où le pénis constitue l'organe principal pour de nombreux hommes, il semblerait que le corps fasse preuve d'une attention tout à fait différente à son égard. Des recherches ont ainsi démontré qu'en cas de menaces pour l'organisme, le corps fera affluer le sang vers les organes vitaux tels que le cerveau et le cœur et délaissera plutôt les organes génitaux qu'il jugera comme superflus. 

Pénis et fracture

Et oui, même sans os le pénis peut se fracturer lors d'une chute ou d'ébats trop brutaux. D'ailleurs, puisque la blessure touchera le corps caverneux, la cicatrisation s'avèrera plus longue que dans le cas d'une fracture classique. 

Pénis et cigarette ne font pas bon ménage

En effet, le tabagisme régulier nuit à la circulation sanguine essentielle à l'érection. De plus, une étude a démontré que la cigarette pouvait réduire la taille du pénis de 2 cm. Convaincus ?

Pénis et viande

C'est bien connu, la consommation de viande, ou de poisson, tout comme les produits dérivés et les laitages sont non seulement nuisibles à la santé, mais pour les hommes ils ont des conséquences désastreuses sur les performances sexuelles, et pour les femmes sur l'équilibre hormonal. Bref, les véganes sont des bêtes de sexe, demandez à toutes celles qui ont essayé!

La diphallia, vous connaissez ?

Il s'agit d'une malformation génitale extrêmement rare qui touche 1 individu sur 5,5 millions et qui se caractérise par le fait d'avoir 2 pénis. Il peut s'agir d'une duplication complète ou de la présence de deux glands sur un même pénis. Dans tous les cas, il est généralement préférable de procéder à l'ablation de l'un des deux.

Gare au cancer du pénis

Encore méconnu, l'Association médicale britannique Orchid estime cependant qu'il est en légère progression. Dépisté à temps, il est tout à fait possible de le traiter. En cas de doute, n'hésitez pas à solliciter l'avis d'un professionnel. 

XIXème siècle et masturbation

Et on termine avec une petite note légère et historique. Savez-vous qu'au XIXème siècle, l'église interdisait aux hommes de se masturber car l'on pensait alors que les réserves de sperme en chacun étaient limitées ? Dès lors, la pérennisation de l'espèce était préférable à son propre plaisir personnel.

 

Troubles cardiaques
Priapisme
Tension artérielle
Testostérone
Obésité
Tabagisme
Hyperthyroïdie
Éjaculation précoce
Calvitie
Dysfonction érectile
Anaphrodisie
Impuissance