Service client & paiement sécurisé
Conseils pharmaciens et cryptage des données
Origine certifiée
E-Pharmacies contrôlées & agréées par les Autorités européennes
Transparence et prix compétitifs
Ordonnance médicale gratuite & promotions
Livraison rapide & discrète
Options express, chrono ou Colissimo

Stimulants sexuels et troubles oculaires : qu’en est-il ?

viagra et troubles yeux

Récemment, des ophtalmologistes américains ont observé de violentes chutes de la vision chez des utilisateurs du viagra, et cela seulement en une journée et demie. En effet, le fameux sildénafil peut engendrer des changements de la vision des couleurs. Ainsi, vous pouvez voir en vert ou en bleu ! Or, le daltonisme n’est pas la seule conséquence possible d’une prise de stimulants sexuels - quelques cas de perte brutale de la vision ont été relevés chez des consommateurs de viagra. La cause serait un nerf optique touché suite à un arrêt du flux sanguin au niveau local. Il s’agit de la neuropathie optique ischémique antérieure non artéritique. Stimulants sexuels et troubles oculaires, le point dans cet article.

Stimulants sexuels et troubles oculaires : des cas très rares

Dans les années 2000, des cas semblables avaient déjà été observés. Ce sont des spécificités anatomiques - comme la distance entre les vaisseaux sanguins et le nerf optique plus mince - qui favoriseraient, lors de la prise de stimulants sexuels, des changements locaux de la circulation sanguine entraînant par conséquent une diminution brutale de la vue.

Cependant, les cas sont très rares. Les professionnels en pharmacovigilance ont affirmé qu’il s’agit de patients ayant des soucis génétiques des phosphodiestérases rétiniennes. Le Viagra fait agir ces enzymes dans les corps caverneux péniens ainsi qu’au niveau de la rétine de l’œil. Même chose pour le Cialis, le Tadapox ou le Levitra qui fonctionnent tous sur le même principe pour stimuler l'érection.

Viagra online kaufen
★★★★★
★★★★★

Le Viagra est un médicament des laboratoires Pfizer Limited prescrit pour le traitement des troubles érectiles.

Cialis online kaufen
★★★★★
★★★★★

Le Cialis est un médicament des laboratoires pharmaceutiques Lilly Europe  prescrit pour le traitement des ...

Tadapox, Kombination aus Tadalfil und Dapoxetin
★★★★★
★★★★★

Tadapox est prescrit pour traiter l'éjaculation précoce et l'impuissance grâce à l'association du tadalafil et de la...

Pour la FDA, rien n’est certain !

Au fil du temps, plusieurs cas ont été détectés grâce aux autorités de santé américaines. Parmi ces derniers, la plupart avaient pris du viagra tandis que quelques-uns avaient consommés du Cialis et du Levitra. Outre l’usage de ces médicaments, ces messieurs présentaient des particularités. Ainsi, ils développaient de façon naturelle une diminution de la vue puisqu’ils étaient par exemple diabétiques, ou étaient atteints d’excès de cholestérol.

C’est pourquoi, pour l’agence américaine, il n’y a absolument rien qui prouve que ces différents cas aient un rapport avec l’utilisation de stimulants sexuels. Cependant, la FDA a pris la décision de modifier certains des composants des stimulants sexuels. Aujourd’hui, il est ainsi conseillé aux patients américains de vite consulter si une diminution soudaine de la vie dans l’un ou des yeux est constatée. En tout cas, si cela est le cas, stoppez immédiatement l’usage du stimulant sexuel. Si une baisse de la vision a été constatée déjà auparavant, le médecin doit absolument en être informé avant d’être traité par rapport à un souci d’érection.

Une affaire encore à suivre ...

L’agence française de sécurité sanitaire des produits de santé a quant à elle un point de vue différent de celui de la FDA américaine. En effet, le premier groupe nommé affirme qu’en France, différents cas de soucis visuels ont été détectés à cause du Viagra. Cependant, il dit aussi qu’il n’existe pas de lien de causalité clairement établi entre prise de stimulant sexuel et souci oculaire. Chez le groupe Pfizer, entreprise qui conçoit le Viagra, on affirme qu’aucun cas de problème lié à la vue n’a été rencontré parmi les 103 essais cliniques contrôlés mis en place avec le Viagra et ayant tout de même nécessité la participation de 13 000 patients. Ainsi, l’affaire est toujours à suivre. En tout cas, il ne semble pas y avoir matière à des décisions hâtives. C’est pourquoi il est plutôt regrettable de se passer de médicaments qui ont indéniablement fait leur preuve sur le plan de la sexualité. 

Exemple d’un cas : Un homme voit rouge après un surdosage de viagra

Outre le problème de la baisse de la vision, une forte prise de citrate de sildénafil, qui est rappelons-le principe actif du Viagra, peut aussi contribuer à des soucis de vision des couleurs. En effet, une trop grosse prise peut dégrader les cellules de la rétine. Sachez qu’une étude des chercheurs du Mount Sinaï aux États-Unis, apparu dans l’écrit « Retinal Case », confirme cela. On peut notamment citer le cas de cet homme s’étant présenté dans un hôpital de la ville de New-York. Sa vision était alors imprégnée de rouge.

Afin de régler ces problèmes d’érection, cet homme de 31 ans avait pris la décision d’aller sur le web pour acquérir un médicament de genre Viagra. Or, ce dernier n’a pas du tout pris le dosage conseillé de cinquante milligrammes lors de chaque prise. En effet, cette personne aurait tout simplement ingéré le médicament de façon directe, au goulot,  sans se servir de la pipette incluse. Cette dernière offre la possibilité de respecter aisément la dose recommandée. Ainsi, ce surdosage a engendré rapidement des problèmes de vue se matérialisant notamment par des dégradations au niveau du contraste ou encore des flashs multicolores. Tout cela a vite laissé place à un voile rouge, qui s’est pour sa part, installé sur le long terme.  

Leçon : Attention au surdosage des médicaments courants !

L’usage citrate de sildénafil, présent dans le Viagra, peut engendrer des soucis visuels sans importance, tels que par exemple une hypersensibilité à la lumière ou une vue qui devient plus floue. Cependant, tout cela disparaît en une seule petite journée. Pour cet homme, les cellules photoréceptrices ont été grandement dégradés. Ainsi, les symptômes ont perduré durant de longs mois.