Service client & paiement sécurisé
Conseils pharmaciens et cryptage des données
Origine certifiée
E-Pharmacies contrôlées & agréées par les Autorités européennes
Transparence et prix compétitifs
Ordonnance médicale gratuite & promotions
Livraison rapide & discrète
Options express, chrono ou Colissimo

Slow Sex - éloge de la lenteur

C'est la nouvelle théorie du sexe. Le sexe est un marché et il est parcouru par des tendances, des modes et des lubies. Difficile de savoir où classer le concept de « slow sex ». D'une part parce qu'il n'a rien de nouveau et d'autre part parce qu'on ne sait pas encore si c'est une tendance ou un mouvement de fond si j'ose dire. Le slow sex répond à la nécessité de performance et à l'exigence d'orgasme, qui est devenu le leitmotiv de toute une génération nourrie au porno et au droit à l'orgasme.  Le temps est devenu le sujet de la performance qui elle est devenue le verbe du plaisir. La conjugaison sexuelle se fait au temps des scientifiques et des charlatans.   On parle de sexe comme de course à pied, mais pire on le vit comme une épreuve. Le slow sex serait l'œuvre d'un artisan contre la mécanique des Temps Modernes de Chaplin. Le slow sex n'est pas une solution, ni une exigence et encore moins une obligation. C'est une sédition sans poing levé, une barricade de douceur, c'est une resitance pacifique aux bourreaux de notre temps.

Slow sex, le Tantrisme pour les nuls?

Le slow sexe ressemble étrangement au tantrisme, mais épuré de toute la spiritualité de cette pratique née il y a 3 000 ans dans l'hindouisme et le taoïsme. Il faut dire que le tantrisme ressemble à une torture dont le raffinement est indéniable, mais trouver l'orgasme sans échange de fluide, cela ressemble à chercher le nirvana sous son canapé.

Le slow sex n'est pas aussi radical. C'est une adaptation.

Il faut se contrôler et prendre le temps de se découvrir. Autant vous le dire, il faut prévoir l'après-midi. Il faut « prévoir », c'est donc une sexualité programmée. C'est certain, si le partenaire n'est pas au courant, il risque de ne pas bien comprendre ce que vous êtes en train de faire et surtout de ne pas du tout respecter le concept. Pour les sexologues qui conseillent cette pratique, le fait de prévoir, n'est pas « un tue-l'amour », mais une façon de préparer son esprit et de se mettre dans l'état adéquat. On retrouve l'idée du tantrisme avec une préparation de l'esprit qui peut se faire avec une séance de méditation. Cela peut paraître un peu étonnant. Pourtant, la sexualité, aujourd'hui, est fortement dégradée par le stress de la vie quotidienne . Faire le vide, c'est aussi se préparer à être à 200% et uniquement dans l'expérience sexuelle. Dans le slow sex, la sérénité passe donc par la préparation : bougies, bains, pétale de rose et pourquoi pas un petit coup d'aspirateur... Sur le sol évidemment.

Le slow sex est donc un choix à faire à deux. Cela ne s'improvise pas.

Il est souvent conseillé par les sexologues pour lutter contre l'éjaculation précoce. Là, c'est un peu paradoxal, car après une excitation qui peut durer deux heures, le pauvre garçon aura sans doute encore plus de mal à se maîtriser. Le slow sex contrairement au tantrisme n'exclut pas la pénétration. Je sens un soulagement chez tous les messieurs qui sont venus chercher quelle pouvait être cette nouvelle lubie que leurs chéries leur vantent et leur réclament.

C'est quoi le slow sexe?

Le slow sexe comme le dit son nom, c'est l'art de prendre son temps, mais sans parler de préliminaire. On prend le temps de sentir le corps de l'autre, sa chaleur, son odeur, sa douceur... Il faut oublier l'orgasme et la jouissance. On ne fait pas cela dans le « but de », mais pour profiter de l'instant. C'est une sorte de Carpe Diem de la seconde. C'est intéressant, car le slow sex va à l'encontre de la société moderne du « faire pour ». Il conduit à une vision où le chemin est plus important que l'objectif. On peut dire que c'est à contre-courant de la pensée dominante " la fin justifie les moyens".

Comment expérimenter le slow sexe?

On ne vous le cache pas, il faut être à deux. La plupart de ceux qui ont essayé commencent par un massage. C'est le chemin le plus simple pour dompter cette pratique et les pulsions naturelles. Prendre le temps de se dévêtir ou de se faire dévêtir... Tout est l'occasion de prendre son temps. La gestuelle est infiniment plus lente, les mouvements sont plus doux, les caresses plus subtiles et les effleurements constants. Il faut éviter les zones érogènes connues, tourner autour, partir ailleurs, plus loin  pour mieux revenir. L'écoute de l'autre, le comprendre sans un mot, sentir son désir monter... Le slow sex, c'est devenir maître du temps de l'autre tout en préservant le sien.