Service client & paiement sécurisé
Conseils pharmaciens et cryptage des données
Origine certifiée
E-Pharmacies contrôlées & agréées par les Autorités européennes
Transparence et prix compétitifs
Ordonnance médicale gratuite & promotions
Livraison rapide & discrète
Options express, chrono ou Colissimo

Quand les hommes simulent...

simulation masculine

Devant ce titre, j'imagine la gent féminine faire la moue. C'est normal. Il est même possible que les plus endoctrinés de la gent masculine soient tout aussi surpris avec cette veille ritournelle en tête. Entêtante. "La simulation, c'est un truc de femmes, c'est pour le sexe faible... Déjà, il y avait Eve qui en simulant nous coûta notre place en Eden pour un naufrage". La simulation, c'est même grammaticalement au féminin nous diraient les apostats de l'écriture inclusive. Et pourtant. Les hommes simulent. Aussi. Le sourire au coin de vos lèvres, je vous sais penser « un homme ne peut pas simuler, car ca se voit quand il jouit ». L'homme a une sexualité mécanique et les femmes font l'amour avec la tête. Et bien, c'est l'erreur fondamentale. Nous confondons mécanique et esprit et l'empirisme béta fait le reste.

Les femmes simulent pour satisfaire l'ego de leurs partenaires. Alors pourquoi est-ce que l'inverse peut paraître si incongru? Pour les sceptiques, une étude sur le sujet vient d'être publiée. Les résultats sont édifiants.

Simulation masculine : Jouir vs orgasme

Les hommes simulent aussi au lit Il faut commencer par bien comprendre qu'il y a une différence pour les hommes entre le fait de jouir et le fait d'avoir un orgasme. C'est la même confusion qu'il peut y avoir entre le fait de mouiller et d'être excitée pour une femme. Il y a la  mécanique et l'impalpable. Le problème vient du vocabulaire. Quand une femme a un orgasme, on dit qu'elle jouit. Quand un homme éjacule, on dit qu'il jouit. Il y a donc une confusion logique qui s'est créée dans l'inconscient collectif. Cette confusion a été entretenue par d'imminents spécialistes qui en ont déduit que les hommes et les femmes n'avaient pas la même sexualité. On tombe dans ce qui est devenu des clichés. Les hommes ont plus besoin de sexe que les femmes. Les femmes sont plus cérébrales et ainsi de suite. Beaucoup croient encore à ces clichés. Si la théorie du genre est une réponse absurde, celle de la différenciation l'est tout autant.

La vérité, c'est que toute loi théorique qui prend l'humanité, ou une de ses parties, comme un tout conduit à des conclusions fausses. Dire « les hommes » ou « les femmes » c'est commencer à se tromper parce que ce qui compte, c'est l'exception. Le pire, c'est que pour beaucoup d'hommes, éjaculer, c'est avoir un orgasme. Puisqu'on le leur a dit. 

Pourquoi les hommes simulent?

Dans cette étude, il est amusant de voir la réponse des hommes à la question : pourquoi vous simulez?  Par honte et par culpabilité. Vous connaissez le déterminisme ? Le fait d'éjaculer est tellement associé à l'orgasme que les hommes qui ne ressentent pas l'orgasme en jouissant arrivent à se mortifier. Le plus amusant, c'est que les femmes interrogées le prennent très mal quand elles l'apprennent. Dans 21% des cas, l'aveu a généré une dispute. Là encore, on retrouve le déterminisme que les aficionados de la théorie du genre veulent combattre. La simulation selon cette étude touche 33% des hommes et aux USA, c'est plus de 50% des hommes qui simulent ! Un homme viril est un homme qui a un orgasme. C'est un homme, c'est lui qui domine, qui « prend », c'est donc lui qui va chercher l'orgasme. S'il ne l'a pas, il est blessé, honteux.