Service client & paiement sécurisé
Conseils pharmaciens et cryptage des données
Origine certifiée
E-Pharmacies contrôlées & agréées par les Autorités européennes
Transparence et prix compétitifs
Ordonnance médicale gratuite & promotions
Livraison rapide & discrète
Options express, chrono ou Colissimo

Le sexe est-il bon pour la santé?

Il ne manquait plus que cela. Aujourd'hui, la santé est au cœur de toutes les questions. Notre société hygiéniste ne tolère pas que l'on puisse faire quelque chose uniquement parce que c'est bon, agréable et source de plaisir. Il est nécessaire que cela soit bon pour la santé et validé par les autorités ! Imaginez-vous une promenade avec un Romantique du XIXe et un hygiéniste... L'un parlerait de ses afflictions qu'il soigne en se perdant dans les clairières et l'autre lui dirait, « c'est bien, tu as fait tes 10 000 pas .. ».

On est arrivé à un point où ne  peut pas manger un fruit ou un légume sans qu'on nous explique qu'il est bon contre le cancer ou qu'il réduit les troubles érectiles.. Et par effet miroir, on nous explique tout ce qui n'est pas bon pour la santé en nous disant comme c'est mal. Bientôt, les révolutionnaires tiendront des pots de mayonnaise dans leurs poings serrés ! Évidemment, le sexe n'échappe pas à cette nouvelle loi d'airain du « bon pour la santé ». A priori, peu de personnes ont besoin de motivation supplémentaire pour passer à l'acte. Il est donc surprenant de voir le nombre d'études qui sont dédiées à cette question « est-ce que le sexe est bon pour la santé ? » Nous allons donc tenter d'y répondre...

Les études moins bonnes que le sexe ?

Il faut commencer par un petit avertissement pour tous les Candide. Quand on cherche un peu, on trouve des études qui touchent plus à la presse féminine qu'à la presse scientifique. Il y a même des articles basés sur des études totalement introuvables. Du genre « le sperme, c'est bon pour la peau ». On peut se demander si un journaliste n'a pas cherché à justifier ses envies de faciales en prenant la science comme juge de paix. « Mais tu sais Chérie, en plus, c'est bon pour ton visage ? C'est un anti-ride ! - Je ne savais pas. Je suis sotte, la science et moi. En plus, c'est moins cher que cette crème à 100 euros le pot testé sur des animaux ». Remarquons que l'on peut inverser les rôles.

Il faut donc être prudent et ne pas tout avaler, sans mauvais jeu de mots. Il est important de voir qui, et surtout, où est publiée l'étude. Si l'info sort de la presse féminine ou d'un site à clics, il vaut mieux se méfier, notamment quand l'étude dit exactement ce que l'on a envie d'entendre.

En réalité, le sexe est forcément bon pour la santé, pas spécifiquement, mais par ce qu'il produit sur le corps. Par exemple, quand on parle sexe, on n'imagine pas que la masturbation féminine ou masculine peut être tout aussi bénéfique qu'une partie de jambes en l'air. Depuis que l'on sait que la masturbation ne rend pas sourd et ne nous envoie pas dans les flammes de l'enfer, la médecine a pu étudier sereinement les plaisirs solitaires.

Le sexe, évidemment, bon pour la santéLe sexe est bon pour la santé !

Oublions les prétendues vertus nourricières du sperme, pour aller vers le bienfait le plus simple à comprendre : le soin cœur. Le cœur est un muscle et peu importe comment vous l'entraîner, il aime cela. Selon une étude de Bristol de 2010, les risques d'attaque cardiaque sont divisés par deux avec une pratique régulière de sexe. Il serait intéressant de savoir si le résultat est le même pour un effort équivalent un vélo. Souvent, dans l'imaginaire collectif, on pense surtout à l'homme. Détrompez-vous, même en étoile de mer les femmes protègent leur cœur et diminuent sensiblement les accidents du myocarde. On peut le dire, le sexe, c'est bon pour le cœur... Comme tous les sports finalement ! 

L'autre bénéfice du sexe, si ce n'est le plaisir ou la jouissance, c'est son action sur le cerveau. Quand un homme ou une femme jouit, c'est le 14 juillet dans le cerveau. Et cela, c'est observable avec un scanner si vous avez eu la bonne idée de participer à une étude où il faut avoir une relation sexuelle bardée d'électrodes. C'est peut-être aussi un fantasme pour les fans de Wall-E qui n'oublieront jamais Eve. Lors d'un rapport sexuel, le cerveau est bombardé de l'hormone du câlin, appelé plus sérieusement "0ctopyne". L'octopyne est générée par les caresses et les attouchements. Elle a des vertus anti-inflammatoires. Une étude, très sérieuse, a montré que les femmes qui se faisaient peloter les seins durant l'acte avaient moins de cancer du sein que celles qui n'avaient pas cette chance. Sylvain Minoune  célébre sexologue, explique que les bienfaits du sexe sont tout aussi importants en mode solo. Ces études ne font que  démontrer ce que tout le monde savait déjà : le sexe, c'est bon à deux ou tout seul, et même à plusieurs !  Il n'y a donc aucune raison de se restreindre et ainsi on pourrait dire aux moralistes « l'abstinence nuit à la santé. »