Service client & paiement sécurisé
Conseils pharmaciens et cryptage des données
Origine certifiée
E-Pharmacies contrôlées & agréées par les Autorités européennes
Transparence et prix compétitifs
Ordonnance médicale gratuite & promotions
Livraison rapide & discrète
Options express, chrono ou Colissimo

Libido en berne?

Par stress, par fatigue, par soucis peut-être, le désir peut varier selon les préoccupations du moment. En médecine, on désigne par baisse ou perte de libido l'absence d'envie sexuelle qui peut aller jusqu'à la répugnance à se livrer à des rapports. S'il est normal de faire parfois moins l'amour en fonction des événements de la vie, un désintérêt prolongé pour toute forme d'acte sexuel traduit une certaine dysfonction. Ce sont environ 30 % des femmes entre 18 et 59 ans qui peuvent en être touchées, contre environ 15 % des hommes, en fonction du groupe d'âge. Alors que la sexualité occupe une place majeure au sein du couple, la perte de libido peut affecter la relation. Apprenez à en identifier les causes et les solutions. Retrouver sans attendre une vie sexuelle épanouie !

Les causes de la perte de libido

En termes de baisse du désir, on distingue différents types. Le trouble primaire évoque un désir depuis toujours faible, le secondaire correspond à une diminution progressive, le trouble situationnel n'apparaît que lors de certains événements particuliers... Aussi les causes peuvent-elles être extrêmement variées. Envie d'y voir plus clair dans vos sentiments ? Sachez que la perte de libido peut trouver sa source dans :

  • Les troubles neurologiques : Certaines pathologies telles que la sclérose en plaques ou les accidents vasculaires cérébraux peuvent impacter de façon négative sur la libido. 
  • Les maladies cardiovasculaires : Des vaisseaux sanguins rétrécis participent à diminuer la libido. Ils affectent également l'érection, ce qui entraîne un trouble psychologique supplémentaire incompatible avec une libido de qualité. 
  • Les changements hormonaux : Ménopause, grossesse ou faible taux de testostérone chez les hommes, les hormones mettent à mal votre désir sexuel. La testostérone, essentielle au désir et à la production de spermatozoïdes, chute de 1 % par an passés les 30 ans. 
  • L'insuffisance rénale est une cause courante de perte de libido. 
  • La dépression participe également à faire reculer le désir. Si elle est un problème en soi, les traitements utilisés pour la soigner ont un effet négatif supplémentaire sur vos envies sexuelles. 
  • La consommation de drogues : Modérez le tabac, l'alcool et autres substances pour ne pas risquer de perturber votre libido. 
  • Les effets d'un médicament : Au-delà des antidépresseurs, certains traitements de la prostate ou contre la perte de cheveux peuvent influer sur le désir. 
  • Des causes émotionnelles : Stress, problèmes professionnels, familiaux ou au sein du couple, votre libido est fragile et sujette aux aléas de votre vie. 
  • Une nutrition riche en viandes et laitages.

 

Quand faut-il demander conseil ?

Inutile de vous inquiéter en cas de diminution ponctuelle de la libido. En revanche, si les symptômes persistent, il est vivement conseillé de consulter un médecin afin de ne pas laisser au manque de désir l'occasion d'impacter votre couple. Le professionnel de santé tentera de remonter aux sources de cette altération de votre désir, à travers une simple conversation ou des examens neurologiques plus poussés. Des analyses effectuées en laboratoire pourront également mettre en évidence les niveaux d'hormones dans le sang. 

Perte de libido, quels traitements ?

Ils dépendront de la gravité du cas et de l'individu. Solutions naturelles ou médicamenteuses, quel traitement sera fait pour vous ?

  • Les stimulateurs sexuels : En cas de baisse de désir liée à une dysfonction érectile, le médecin pourra vous recommander certains médicaments tels que le Viagra ou ses génériques. Leur principe actif contribue à dilater les vaisseaux sanguins du pénis pour une érection plus ferme, une meilleure estime de soi et par extension, un désir retrouvé. 
  • Les doses de testostérone : Sous forme de gel, d'injection ou de capsules, elles s'appliquent chaque jour dans le dos, sur les bras, les cuisses ou l'abdomen. Les femmes à l'inverse pourront se faire administrer de l'œstrogène. 
  • La prescription d'une nouvelle molécule : En cas de troubles de la libido liés à la prise d'un certain médicament.
  • Le traitement de l'andropause : L'andropause, c'est un peu l'équivalent de la ménopause féminine. Elle peut survenir vers l'âge de 45 ans et engendrer baisse de libido et troubles de l'érection.  La prise de certaines hormones sous forme de compléments alimentaires notamment pourront soigner le phénomène. 
  • La psychotérapie : Très efficace pour dénouer certaines difficultés personnelles, psychologiques ou émotionnelles. 
  • Sans doute la meilleure solution naturelle: une initiation au tantra. Il existe d'excellents ateliers pour les couples.

Viagra online kaufen
★★★★★
★★★★★

Le Viagra est un médicament des laboratoires Pfizer Limited prescrit pour le traitement des troubles érectiles.

Cialis online kaufen
★★★★★
★★★★★

Le Cialis est un médicament des laboratoires pharmaceutiques Lilly Europe  prescrit pour le traitement des ...

Tadapox, Kombination aus Tadalfil und Dapoxetin
★★★★★
★★★★★

Tadapox est prescrit pour traiter l'éjaculation précoce et l'impuissance grâce à l'association du tadalafil et de la...

Tenter l'automédication

Et pourquoi ne pas tenter de se reconnecter soi-même avec son désir ? En cas de causes psychologiques comme c'est souvent le cas, la libido peut se traiter par quelques changements simples apportés à son mode de vie quotidienne. 

  • Rester actif : Des exercices physiques réguliers participent à améliorer l'endurance, l'humeur, la perception de soi et à terme la libido. 
  • Sortir de la routine : Essayer de nouvelles positions, tenter de nouveaux scénarios, porter un nouvel ensemble pour tenter de casser cette routine dans laquelle vous vous êtes peut-être enfermés.  Pourquoi ne pas opter pour une escapade romantique ? Notez que vous n'êtes forcé de rien. Allez-y progressivement pour vous rapprocher de votre partenaire tout en douceur. 
  • Communiquer : Osez échanger librement avec votre partenaire. Une communication honnête est la base d'une relation saine et peut participer à améliorer les relations intimes.

Bien qu'il soit difficile d'évoquer une baisse de libido, il est essentiel de ne rien garder pour soi. Veillez à échanger avec votre partenaire tout en restant à votre propre écoute afin de ne pas développer un quelconque sentiment d'animosité ou de culpabilité. Parce que la perte de libido trouve sa source dans de nombreux facteurs (relations, étapes de la vie, état physique et émotionnel...), tournez-vous vers un professionnel de la santé - de préférence holistique - et laissez-vous guider vers une solution adaptée.