Service client & paiement sécurisé
Conseils pharmaciens et cryptage des données
Origine certifiée
E-Pharmacies contrôlées & agréées par les Autorités européennes
Transparence et prix compétitifs
Ordonnance médicale gratuite & promotions
Livraison rapide & discrète
Options express, chrono ou Colissimo

Ces maladies anti-désir

santé et libido

De nombreuses maladies peuvent avoir des effets désastreux sur la libido. Endométriose, troubles cardiovasculaires, dépression mais aussi diabète peuvent donc impacter la sexualité et diminuer le désir d’avoir des relations sexuelles. Cet article fera le point sur les maladies pouvant avoir une influence négative sur la libido, et les solutions pour y remédier. 

Attention aux pathologies chroniques

En soi, toutes les maladies chroniques peuvent potentiellement impacter négativement la sexualité, aussi bien masculine que féminines. Cela peut se manifester de manière directe, parce que l'affection en question provoque des lésions ou empêche l’organisme de fonctionner correctement, notamment en bloquant la circulation sanguine. Mais aussi plus indirectement en induisant une fatigue physique ou mentale qui va désintéresser progressivement la personne des relations sexuelles, ou provoquer des complexes entrainant une éventuelle impuissance. 

Parmi les principales conséquences d’une maladie chronique sur le désir et les capacités sexuelles, on peut mentionner : 

  • une perte d’intérêt pour le sexe entrainant une baisse de la libido;
  • des difficultés à être excité sexuellement ou à atteindre l’orgasme;
  • un temps de récupération plus long entre deux relations sexuelles. 

 

Anorgasmie
Troubles cardiaques
Troubles cardiaques
Priapisme
Tension artérielle
Testostérone
Obésité
Tabagisme
Hyperthyroïdie
Éjaculation précoce
Calvitie
Dysfonction érectile
  •  
  • 1 sur 2

Le cas du diabète et du cancer de la prostate 

Le diabète, par exemple, peut influer directement sur la sexualité. Comme la plupart des maladies cardiovasculaires, il va en effet compliquer la circulation du sang dans les vaisseaux sanguins et donc augmenter les risques de troubles de l’érection. C’est d’ailleurs la première cause diagnostiquée d’impuissance masculine. Mais aussi un facteur diminuant la libido et le désir sexuel. 

En réalité, cet effet sur l’appétit sexuel est très souvent indirect. Les hommes rencontrant des difficultés pour bander ou de fréquentes pannes peuvent développer une forme d’angoisse liée à la performance, entrainant des inhibitions et des blocages psychologiques. Sans soutien et la prise d’un traitement adapté (comme le Levitra ou le Spedra), il sera plus difficile de reprendre le dessus et de retrouver une vie sexuelle plus épanouissante. 

La prise d’un traitement contre le diabète, mais aussi une meilleure hygiène de vie (arrêt du tabac et de l’alcool) permettront également de soulager les troubles de l’érection. Les maladies qui impactent la libido

Parmi les autres maladies ayant des conséquences fâcheuses sur la libidio, il faut également mentionner le cancer de la prostate (au même titre que l’herpès ou la dépression) qui peuvent modifier l’appréciation de son corps et nécessite un suivi régulier pendant toute la période de la guérison. 

Maladie et libido féminine : le cas de l’endométriose

L’endométriose aura des répercussions similaires sur les femmes et leur désir sexuel. Cette maladie chronique qui va se manifester par la présence de fragments de la muqueuse utérine autour de l’utérus peut en effet entrainer des douleurs très puissantes, que ce soit pendant les règles, mais aussi lors des rapports sexuels. Et en particulier lors de la pénétration. Cela aura donc une incidence indirecte sur la qualité et la fréquence des rapports sexuels en créant une distanciation avec une activité qui peut générer de la souffrance. 

Si un traitement hormonal peut être préconisé pour améliorer la lubrification et contre-carrer une éventuelle baisse du désir sexuelle, il faut également traiter la gêne psychologique qui s’est additionné à la douleur physique. 

Chez certaines femmes, cela passe par l’exploration d'autres voie du plaisir (notamment sans pénétration). Dans tous les cas, l’accompagnement d’un sexothérapeute sera le bienvenu. Il pourra en effet apporter des conseils pour adapter ses rapports sexuels à sa situation (comme s’initier au slow sex ou adopter des positions entrainant une pénétration moins profonde). 

Comment éviter les répercussions d’une maladie sur sa libido ?

La première étape pour éviter qu’un trouble chronique n'empiète sur sa vie sexuelle est de se faire diagnostiquer. En cas de difficultés sexuelles ou de douleurs pendant l’acte, il est donc recommandé de consulter un médecin afin de cibler le problème et de trouver la solution adéquate.  Il faudra également accepter que sa vie sexuelle s’habitue à ces changements, notamment en adoptant de nouveaux rythmes et en tenant compte de ces contraintes pour repositionner sa sexualité sur un plan peut-être plus émotionnel que physique. 

Si les causes d’une baisse de la libido sont trop sévères, ou impactent de manière trop directe les fonctions sexuelles (comme la dépression, notamment), un traitement médical ciblé sera alors indispensable pour ne pas que ces difficultés se traduisent par un repli sur soi et une distanciation de son partenaire. Le Tadapox, par exemple, permet de contrer les effets néfastes des antidépresseurs sur les capacités érectiles afin de faciliter l’érection et de retrouver des rapports spontanés et satisfaisants.  

Lorsque c’est un problème circulatoire qui est en jeu, les propriétés vasodilatatrices de stimulants sexuels comme le Viagra ou le Cialis peuvent également être d’une grande aide. L’ensemble de ces traitements sont disponibles sur ordonnance, mais délivrés suite à un entretien à distance dans les pharmacies en ligne légales