Service client & paiement sécurisé
Conseils pharmaciens et cryptage des données
Origine certifiée
E-Pharmacies contrôlées & agréées par les Autorités européennes
Transparence et prix compétitifs
Ordonnance médicale gratuite & promotions
Livraison rapide & discrète
Options express, chrono ou Colissimo

Histoire des laboratoires Pfizer

pfizer

Le groupe Pfizer est une entreprise pharmaceutique américaine ayant vu le jour en 1849.  Promouvant avant tout la santé au fil du temps, cette société est une entreprise mettant toujours le patient au centre de son œuvre. Découvrons désormais ensemble tout ce qu’il y a à savoir sur les laboratoires Pfizer, inventeurs du viagra.

Naissance de l’entreprise

En 1849, un an après être débarqué dans la gigantesque ville de New York, le chimiste Charles Pfizer, avec les services de son cousin mais aussi du confiseur Charles Erhart, conçurent une société ayant la dénomination suivante : « Chas. Pfizer and Company Inc. ». La spécialité de ce groupe était alors les produits chimiques. Parmi ces derniers, nous pouvons notamment citer le camphre raffiné, le borax ainsi que le tartre. La première substance conçue par la société fut la santonine. À l’époque, elle était utile en tant que vermifuge. En 1868, le groupe se déplaça dans des locaux beaucoup plus grands à Manhattan. C’est seulement au commencement du XXe siècle que le célèbre acide citrique devint le produit chimique majeur de la société. Ce dernier était utile pour de multiples fins industrielles mais il était aussi utile afin d’aromatiser les aliments, les boissons gazeuses ainsi que les médicaments.

C’est uniquement en 1917 que la société réussit à faire de l’acide citrique au moyen de la fermentation du sucre. Ensuite, pendant les années 20, la marque Pfizer mis au point de nouvelles techniques permettant de mettre au jour la méthode de fermentation en grandes quantités. Par la suite, au cœur des années 1930, elle pensa et fabriqua une méthode de fermentation en cuve profonde offrant la possibilité de faire de l’acide citrique via la mélasse. Il faut savoir que cette dernière engendre une baisse des coûts tout en haussant nettement la qualité du produit.

Un énorme pas en plein XXème siècle 

La survenue de la Seconde Guerre mondiale a créé un besoin : concevoir un médicament offrant la possibilité de lutter contre les infections. C’est seulement en 1928, dans la ville de Londres, que sir Alexander Fleming effectua la découverte de la pénicilline. Or, vu qu’il n’y avait pas de système donnant la possibilité de synthétiser ce produit en grande quantité, cette dernière resta seulement au stade de curiosité de laboratoire.

Différentes entreprises américaines ont alors uni leurs services dans le but de résoudre le souci. C’est uniquement en 1942, année où le groupe arriva en Bourse, que la société utilisa son expertise en fermentation afin d’être la tout première à effectuer la production de masse de ce produit. À la suite du débarquement en Normandie, ce médicament devint utile afin de soigner les soldats. La pharmacie moderne est bel et bien née à cette période. 

C’est en 1945 que les laboratoires Pfizer devinrent le plus grand producteur de pénicilline à travers le globe. En effet, ce dernier encouragea ses chercheurs à découvrir d’autres micro-organismes afin de lutter face aux infections. Quatorze ans plus tard, après avoir fait près de vingt millions d’analyses sur plus de cent milliers d’échantillons de sol venant de terrains présents dans le monde entier, la firme Pfizer pensa et conçut l’antibiotique Terramycine. Il fut tout simplement le premier médicament fait par l’entreprise Pfizer provenant de la recherche systématique.

Laboratoires Pfizer : une entreprise au rayonnement mondial 

C’est en 1951, que la société amorce plus de dix ans d’internationalisation à travers le globe. En 1959, l’entreprise met son nouveau siège social à la 42e Rue Est à Manhattan, où elle se situe toujours. Au commencement des années 1960, c’est Pfizer qui fit le principal fabricant du nouveau vaccin permettant de faire face à la poliomyélite. Il s’agit du vaccin de Salk. Ce dernier était alors donné via voie orale.

Proposé à près de soixante millions d’individus, ce vaccin supprima en Amérique du Nord, la peur d’attraper cette maladie. Nommée « Pfizer Inc. », l’entreprise mit de nouveaux médicaments sur le marché pendant les années 1970 et 1980. Sachez que la croissance de la société s’est vue nettement optimisée grâce à l’acquisition de Warner-Lambert en 2000. Même chose avec l’acquisition de Pharmacia en 2003, de Wyeth en 2009 ainsi que du groupe Hospira en 2015. Vous l’aurez compris, le groupe a souhaité diversifier le plus possible son portefeuille de produits à travers le globe. En tout cas, l’investissement dans le domaine de la recherche et du développement a offert la possibilité à cette entreprise de concevoir d’importants médicaments. Les différents traitements que mettent au point cette entreprise sont à la base de traitements majeurs futurs. Les laboratoires Pfizer s’engagent constamment à améliorer la santé. Cela se caractérise par un grand soutien envers la recherche et l’innovation.

Viagra : une naissance hasardeuse !

Les laboratoires Pfizer sont les inventeurs de la fameuse pilule qu’est le viagra. Travaillant à la base sur un nouveau produit afin de faire face aux soucis cardio-vasculaires ainsi qu’aux angines de poitrine, le viagra a été mis au point par hasard. En effet, tout au long des essais, la nouvelle molécule ne se montre pas efficace pour calmer les problèmes thoraciques.

Or, cette dernière offre un effet positif inattendu : gagner une érection soudaine et durable. Ainsi, le marché de l’impuissance masculine s’emballa totalement après cette trouvaille ! À la suite de cela, les laboratoires Pfizer ont redirigé leurs recherches en direction du marché de l’impuissance masculine, souci touchant tout de même près d’un tiers des hommes âgés de quarante ans et plus à travers le globe. Pour rappel, avant le viagra, le traitement de la « dysfonction érectile » n’est pas du tout avancé, avec notamment la présence de traitements peu au point comme par exemple les mini-suppositoires.